Extrait de l’article écrit par Boris Faure pour lesfrancais.press

Boris Faure : « DeSantis vient de renoncer à la candidature. Comment analysez-vous ce retrait ? »

Laure Pallez : « La base MAGA revancharde aura eu raison de la candidature du gouverneur de Floride et de sa coûteuse campagne, son avenir politique reste ouvert car d’abord le gouverneur n’a que 45 ans, ensuite il occupera peut-être un poste de VP sous Trump 2 et enfin la guerre contre le wokisme dont il est le père spirituel n’a jamais été aussi intense que depuis le 7 octobre 2023. Affaire à suivre. »

Ron DeSantis
Flore Kayl
Boris Faure : « DeSantis est en train d’offrir une nouvelle doctrine au parti républicain. Le combat culturel gagné peut-il l’emmener un jour à Washington ? »

Flore Kayl: « Florida is where woke goes to die ». Cette célèbre déclaration de Ron DeSantis est sans ambiguïté : le jeune gouverneur de Floride a fait de sa lutte contre le wokisme un des principaux chevaux de bataille de sa campagne pour les élections présidentielles de 2024.

La guerre culturelle a une portée nationale, et nombreux sont les États qui ont été influencés par les fameuses lois floridiennes dites Don’t Say Gay et Stop WOKE votées dans le Sunshine state au printemps 2022. 510 projets de loi anti-LGBTQ ont été présentés en 2023 aux États-Unis [1], trois fois plus que l’année précédente, un record en matière d’attaques sur la communauté LGBTQ.

Mais à elle seule la guerre culturelle ne peut pas suffire pour gagner les élections générales présidentielles. La société américaine dans son ensemble est progressiste et d’après un sondage de l’institut de recherche Pew en 2019[2]72% de la population estime que l’homosexualité doit être acceptée par la société, chiffre corroboré par des sondages plus récents.[3]

RonDeSantis, en dehors sa lutte anti-woke, aura tenté de s’appuyer sur l’insolente croissance de la Floride pour vanter ses compétences en matière d’économie, ainsi que sur une position très ferme sur l’immigration. Son programme de campagne ne se différenciait pas assez de celui de Donald Trump et le vieux lion a rugi plus fort.

Rendez-vous en 2028 pour le candidat Ron DeSantis qui représente la nouvelle garde des Républicains et qui comptera dans le paysage politique américain de ces prochaines années. »

[1] https://www.cnn.com/politics/anti-lgbtq-plus-state-bill-rights-dg/index.html

[2] The global divide on acceptance of homosexuality, Pew Research Center – 24 juin 2020

[3] Homosexuality in the United States – Statistics and Facts, Statista Research Department – 9 novembre 2022

Laisser un commentaire